Violence intrafamiliale

Quelques conseils pour les victimes de cette forme de violence. Il n'existe pas de formule miracle pour solutionner les violences domestiques. Chaque situtation est différente et exige une approche singulière.

Une victime se sent souvent coupable, est convaincue qu'elle mérite cette violence, que les enfants risquent d'être dupe de la situation, ...  L'auteur des violences prend conscience de ses actes et les regrette. Les choses se tassent ... La plupart des victimes ne souhaitent pas compromettre la relation mais espèrent tout simplement que la violence cesse.

Il faut en parler ! Parlez-en avant que la situation dégénère ! Parlez-en avec un ami, une amie, un membre de la famille, un confident ou à des professionnels spécialisés en violence. Racontez ce que vous voulez, mais cherchez de l'aide !

Quelques conseils de sécurité en cas de crise

Certaines situations de crise obligent la victime à fuir cette violence, à se mettre à l'abri avec les enfants. Prenez d'ores et déjà quelques précautions :

Mémorisez des numéros d'urgence comme le 101 (police) et le 106 (Télé-Accueil) ainsi que le numéro d'appel d'une personne de confiance. Programmez-les dans votre GSM. Décidez auparavant où vous comptez vous rendre en quittant le domicile conjugal (même si vous estimez que cette éventualité ne se produira pas). Préparez un sac de voyage avec de l'argent, des vêtements, des médicaments, les doubles des clés et les copies de documents importants (carte SIS, permis de conduire, carte d'identité, compte bancaire, contrat de location, ...). Si besoin en est, déposez votre sac de voyage chez une personne de confiance.

Quelques conseils après avoir quitté le domicile conjugal

Trouvez un hébergement ou une maison d'accueil. Si des parents ou des amis ne peuvent pas vous accueillir, rendez-vous dans une centre d'hébergement ou dans une maison d'accueil. Veillez à faire constater vos blessures par un médecin ou dans un service hospitalier. Demandez un certificat médical, qui servira de preuve par la suite. Déposez une plainte pour violence à la police en signalant que vous avez quitté le domicile conjugal. Vérifiez votre situation financière : ouvrez votre propre compte bancaire et/ou rendez-vous au CPAS pour demander une assistance. Confiez-vous à un assistant social ou à une personne de confiance. Informez votre employeur et la direction de l'école des enfants, ... si vous ou les enfants comptez vous absenter.

Quelques conseils pour porte plainte

Apportez des copies de toutes les preuves dont vous disposez : des certificats médicaux, des attestations, des lettres, des photos, ... Conservez précieusement les originaux. Relisez attentivement votre déclaration avant de la signer. Notez le numéro du procès-verbal ainsi que le nom de l'officier de police qui a enregistré votre plainte.

Heures d'ouverture et contacts

Commissariat de Drogenbos

adresse
Rue de la Brasserie 1
1620 Drogenbos
tél.
02 334 35 00
fax
02 334 35 09
adresse e-mail
Wijkdrogenbos@pzrode.be

Heures d’ouverture

Aujourd'hui: 9 h 00 - 12 h 00
Demain fermé

ATTENTION! le 3ème jeudi du mois l'antenne de police de Drogenbos est fermée.